8 mars 2019 : journée internationale des droits des femmes [en]

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, nous souhaitons rendre hommage à quelques femmes remarquables qui contribuent ou ont contribué à la cause du droit des femmes :

PNG

Sirimavo Bandaranaike est née le 17 avril 1916, devient en 1960 la première femme Premier ministre au monde. En 1959, après l’assassinat de son mari Solomon Dias Bandaranaike, fondateur du parti politique Sri Lankan Freedom Party (SLFP) et Premier ministre de 1957 à 1959, elle lui succède à la tête du parti SLFP. Elle a été Premier ministre à Sri Lanka à trois reprises (1960 – 1965 / 1970 - 1977 / 1994-2000) En 1994, elle est devenue Premier ministre du gouvernement dirigé par la présidente de la République Chandrika Bandaranaike Kumaratunga, sa fille. Sirimavo Bandaranaike renonce à la fonction de Premier ministre en août 2000 et succombe la même année à une crise cardiaque à l’âge de 84 ans.

Minnette de Silva, née à Kandy en 1er février 1918, était une architecte de renommée internationale, considérée comme une pionnière de l’architecture moderne à Sri Lanka. Elle a été première femme sri lankaise à suivre une formation d’architecte et la première femme asiatique à être élue à l’Institut royal des architectes britanniques (RIBA) en 1948. Elle a également été la première représentante asiatique au Congrès internationale d’architecture moderne (CIAM) en 1947 et l’une des membres fondateurs de la publication Marg. Dans la période d’après-guerre, elle est l’une des rares femmes architectes – avec la brésilienne Lina Bo Bardi – à diriger son propre cabinet d’architecture. Elle a contribué à la naissance de l’Alliance française de Kandy en 1967.

Dinushika Dissanayake est une avocate très engagée dans la défense des droits de l’Homme et la résolution des litiges post-conflit à Sri Lanka. C’est une militante de terrain, reconnue par ses pairs, active aussi bien de manière professionnelle que personnelle. Entre 2014 et 2017, elle poursuit son action au sein de l’ONG sri-lankaise Law and Society Trust (LST). Depuis janvier 2018, Dinushika Dissanayake est directrice adjointe, du bureau Asie du Sud d’Amnesty à Colombo. Elle a reçu en 2018, le Prix de la Fondation Chirac pour la prévention des conflits.

Sumitra Peries, née en 24 mars 1934, est une cinéaste sri lankaise et est connue de tous comme la "Poétesse du cinéma cinghalais". Elle a été décorée de la médaille ’Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettre en 2014. Sumitra Peries a été décorée dans cet Ordre en tant qu’autrice et réalisatrice de films qui s’est distinguée tout au long de sa talentueuse carrière par un sens esthétique témoignant de son amour de la liberté, de sa sensibilité créatrice et de sa participation multiforme à la promotion de la culture française à Sri Lanka. La carrière internationale de Mme Sumitra Peries en tant que réalisatrice a donné lieu en 1988 à une rétrospective à la Cinémathèque française, conjointement avec les films de son époux Lester James Peries. Ce couple de réalisateurs a reçu le Lotus d’Or à l’occasion du 3e festival du film asiatique de Deauville, en reconnaissance de leur contribution éminente au cinéma d’auteur au plan international.
Elle a également été d’ambassadrice de Sri Lanka en France, en Espagne et aux Nations unies à la fin des années 1990.

Shreen Abdul Saroor, fondatrice de la Mannar Women’s Development Federation et fondatrice du Women’s Action Network, est connue pour son combat contre les violations des droits des femmes dans les domaines économiques, sociaux et culturels et plus généralement en faveur de l’autonomisation des femmes. Elle a reçu à ce titre le prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit en décembre 2017.

Dernière modification : 02/04/2019

Haut de page