Action de la France en matière de santé

Au cours des 15 dernières années, la France a largement participé aux progrès en matière de santé et de développement humain, en soutenant les grandes politiques de coopération et de solidarité internationale.

La politique étrangère de la France en matière de santé s’inscrit dans le cadre de deux priorités thématiques : la lutte contre les maladies transmissibles et la santé de la mère et de l’enfant.

La France s’engage fortement pour la lutte contre les épidémies et maladies vectorielles, et participe à l’amélioration de la santé reproductive, sexuelle, maternelle et infantile (SSRMI).A ce titre, elle est le deuxième contributeur au Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et finance pour moitié UNITAID, qui fournit l’innovation et réduit les coûts d’accès aux produits de santé sur ces maladies, démultipliant ainsi l’impact de l’action du Fonds Mondial.

PNG

Plus d’infos sur la politique étrangère de la France en matière de santé : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/sante-securite-alimentaire-nutrition-et-agriculture-durable/sante/

Le Fonds Mondial : la participation de la France au Fonds Mondial

Crée en 2002, le Fonds Mondial a pour mission de collecter puis d’allouer des ressources supplémentaires pour la prévention et le traitement de ces trois pandémies

A ce jour, la France, membre fondateur et deuxième contributeur au Fonds mondial, a versé plus de 3,8 milliards d’euros (4,5 milliards USD), soit près de 13% du budget global.
En juin 2016 François Hollande a annoncé le maintien de la contribution française au Fonds mondial à hauteur de 1,08 milliard d’euros pour les trois prochaines années (sur les 13 milliards USD espérés par le Fonds Mondial pour son plan global triennal de 2017-2019). La France reste de fait le premier donateur européen du Fonds, envoyant un signal fort pour les autres pays.

Plus d’infos sur la participation de la France au Fonds Mondial : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/sante-securite-alimentaire-nutrition-et-agriculture-durable/sante/le-fonds-mondial-de-lutte-contre-le-sida-la-tuberculose-et-le-paludisme/

Plus d’infos sur le site du Fonds Mondial : http://www.theglobalfund.org/fr/

FOCUS : Le Fonds Mondial à Sri Lanka :

Sur la période 2014-2016, le Fonds Mondial a alloué 45,5 millions de dollars à Sri Lanka dont 16 million dans la lutte contre le sida, 12,2 millions contre la tuberculose et 17,3 contre le paludisme.
Le FM prévoit de verser 35 millions de dollars pour la période 2016-2018 -soit environ 4,4 millions (ou 12,5%) de part française- répartis sur 4 programmes :
• Renforcement des systèmes de santé : notamment à travers la construction d’infrastructures (principalement des hôpitaux) dans le Nord, l’Est et les zones défavorisées.
• Lutte contre le SIDA : actions de prévention, optimisation des dépistages, du traitement et accompagnement des patients.
• Lutte contre la tuberculose : développement des techniques de dépistage et de traitement afin de maintenir l’objectif atteint en 2004 d’un taux de guérison de 85 %.
• Lutte contre le paludisme : Anti-Malaria Campaign dans le but de maintenir la situation (pas de cas endémiques de paludisme depuis 2012 grâce à l’action du Fonds Mondial). Sri Lanka a été déclaré libre de paludisme par l’OMS en septembre 2016.

JPEG
JPEG

Plus d’informations sur l’action du Fonds Mondial à Sri Lanka : http://ccmsl.lk/?lang=en

Santé et objectifs de développement durable

Aujourd’hui, la France continue de faire de la santé un axe central de sa politique pour le développement, en l’orientant vers la réalisation des objectifs du développement durable (ODD) et le renforcement de la sécurité sanitaire internationale.

L’ODD n° 3, en particulier, a pour ambition de poursuivre le travail réalisé autour des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) pour continuer à faire baisser la mortalité maternelle, néonatale et infantile et mettre fin aux trois grandes pandémies : sida, tuberculose et paludisme.

PNG

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/aide-au-developpement/l-agenda-international-du-developpement/article/les-objectifs-de-developpement-durable-odd

Le rôle de la France dans les institutions internationales

La France est notamment à l’origine de l’initiative « Diplomatie & Santé », lancée en collaboration avec la Norvège en 2006, et conçue comme un cadre de concertation informel, entre pays partageant un intérêt particulier pour les enjeux de santé mondiale. Cette entité tend à porter les enjeux de santé à l’international.
Plus d’infos : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/securite-alimentaire-nutrition-et-agriculture-durable/sante/l-initiative-diplomatie-sante/

La France soutient la candidature du professeur Philippe Douste-Blazy, au poste de Directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L’élection est prévue en 2017.
Plus d’infos : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/securite-alimentaire-nutrition-et-agriculture-durable/sante/philippe-douste-blazy-candidat-de-la-france-au-poste-de-directeur-general-de-l/

Dernière modification : 04/10/2016

Haut de page