Création de l’Alliance Solaire Internationale à New York, 22 Avril 2016 [en]

Le 22 avril 2016, à New York, les ministres et représentants de l’Australie, du Bangladesh, de la Bolivie, du Brésil, de Djibouti, d’Ethiopie, des Maldives, du Mali, de Namibie, des Pays-Bas, du Nigeria, du Pérou, des Seychelles, de Sri Lanka, du Suriname, de l’Ouganda, de la Zambie, d’Inde et de France se sont réunis aux Nations unies pour engager une nouvelle étape de l’Alliance solaire internationale, sous la coprésidence, pour la France de Mme Ségolène Royal, Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, présidente de la COP21, pour l’Inde de M. Shri Piyush Goyal, Ministre de l’énergie, du charbon et des énergies renouvelables.

A cette occasion, afin d’accélérer le déploiement massif de l’énergie solaire, les participants ont convenu de prendre des mesures concertées au travers des programmes ciblés lancés sur une base volontaire. L’objectif est de mieux harmoniser et agréger la demande de :

  • finance solaire, de manière à abaisser le coût du financement et à faciliter la circulation de plus de 1000 milliards $ d’investissements en actifs solaires dans les pays membres ;
  • technologies solaires avancées qui ne sont actuellement déployées qu’à petite échelle et doivent être élargies ;
  • futures technologies solaires et le renforcement des capacités, grâce à la R & D solaire stratégique et collaborative, afin d’améliorer l’efficacité et l’intégration de l’énergie solaire ainsi que d’augmenter le nombre d’applications solaires disponibles.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez vous référer aux communiqués officiels (en anglais) :

Source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/COP21-Segolene-Royal-salue-la.html

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page