Innovation à Sri Lanka : EDF conduit une étude sur les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre du projet de développement du bassin versant de Mundeni Aru, financé par l’Agence Française de Développement

Le projet de développement du bassin versant de Mundeni Aru prévoit la fusion des réservoirs de Rugam et de Kitul Wewa, situés en aval du bassin, ainsi que la construction d’un réservoir à Maha Oya, en amont de la Mundeni Aru. Dans le cadre de l’étude sur les émissions de gaz à effet de serre du projet, EDF, leader français du secteur de l’énergie, s’est rendu du 24 au 27 avril à l’est du pays pour visiter le site du futur barrage, ainsi que les sites des barrages existants. Il s’agit d’une première à Sri Lanka et l’une des premières mondiales dans le domaine des études d’impact environnemental d’un barrage d’irrigation.

Le bassin versant de Mundeni Aru, dont la couverture hydrographique est de 1,375 km2, s’étend majoritairement sur les zones rurales des districts d’Ampara et de Batticaloa dans la province de l’Est, ainsi que sur les districts de Monaragala et de Badulla dans la province d’Uva.

Ce bassin rizicole participe significativement à l’économie agricole du pays. Il enregistre une pluviométrie moyenne annuelle de 1926 mm, et les inondations, fréquentes durant la mousson du Nord-Est (de septembre à avril), sont une menace récurrente pour la population locale. Les activités agricoles sont également lourdement impactées par la sécheresse que connait la région durant la saison sèche.
Sollicité par le Gouvernement de Sri Lanka, l’AFD étudie un projet à visée climato-intelligente, respectueuse de la ressource en eau, et qui nécessitera pour l’occasion la mise en place d’un comité de pilotage dédié. Le coût prévisionnel de ce projet, cofinancé par l’Union Européenne, est de 130 millions d’euros.

Le projet de développement du bassin versant de Mundeni Aru, via la construction du barrage de Maha Oya et la fusion des retenues de Kitul Wewa et Rugam, permettra d’augmenter la superficie des terres irriguables, de sécuriser l’apport en eau des périmètres irrigués et de contribuer à atténuer le risque d’inondation en aval du bassin versant. A terme, ces barrages pourraient également être utilisés pour la production d’hydroélectricité ainsi que pour l’approvisionnement en eau potable des districts de Batticaloa et d’Ampara et des villes alentours.

Comme sur l’ensemble des projets qu’elle finance, l’AFD évalue l’impact de ce projet sur les émissions de gaz à effet de serre. En effet, la mise en eau d’un barrage provoque la dégradation d’une partie de la biomasse inondée, conduisant à une augmentation des émissions de gaz à effet de serre, dont le méthane qui a un potentiel de réchauffement global 21 fois supérieur au CO2.

Au cours de sa mission de terrain, Mr Chanudet d’EDF, accompagné de Mr K. Sivapalasundaram, (Directeur du projet), a recueilli les informations nécessaires aux calculs des émissions de gaz à effet de serre liées au projet auprès des parties prenantes des districts de Batticaloa et d’Ampara. La fusion des réservoirs existants ainsi que la construction du nouveau réservoir entraineront l’augmentation des surfaces de rizières et potentiellement l’augmentation des cheptels, émetteurs de gaz à effet de serre. Les estimations des émissions de gaz à effet de serre qui découleront de cette étude donneront lieu à des recommandations permettant de les atténuer.

JPEG - 279.5 ko
M. A.L. Jameel, Agent Environnemental Senior, MARBDP, M. J. Pushparajah, Agent Faune Forestière au Département des Forêts, M. T. Kuganath, Assistant Ingénieur au Département de l’Irrigation, M. E. Sivanathan, Agent Technique Senior, MARBDP, M. Mauran, Ingénieur Projet Senior, MARBDP, M. M.A.Jaya, Département des Forêts, M. Vincent Chanudet, EDF, K. Sivapalasundarum, Directeur de Projet, MARBDP, S. Jeyan Paarthasarathy, Ingénieur Irrigation au Département de l’Irrigation, R. H. David, Ingénieur Projet, MARBDP, M. S. Rameshwaran, Agent Social Senior.

Pour plus d’informations sur la stratégie d’intervention de l’AFD relative au climat : http://www.afd.fr/fr/cadre-intervention-climat-2017-2022

PNG

JPEG - 8 ko
Union européenne

Cette publication n’engage que son auteur (ou l’organisme qui en est responsable), mais n’engage pas la responsabilité de l’Union européenne.

Dernière modification : 17/05/2018

Haut de page