L’Agence Française de Développement (AFD) accompagne le développement de l’assainissement dans l’agglomération de Colombo pour améliorer la santé publique et stimuler le potentiel de l’économie bleue du pays. [en]

JPEG - 461.7 ko
-Signature de la Convention de Crédit : M. Martin Parent, Directeur AFD de l’agence de Colombo, M. Eric Lavertu, Ambassadeur de France à Sri Lanka et aux Maldives, R. H. S. Samaratunga, Secretary du ministère des finances et des médias.

Une convention de crédit de 75 millions d’euros a été signée le 18 février 2019 par R. H. S. Samaratunga, Secretary du ministère des finances et des médias et par M. Martin Parent, Directeur de l’agence AFD de Sri Lanka, en présence de M. Eric Lavertu, Ambassadeur de France à Sri Lanka et aux Maldives.

L’objectif du projet est d’améliorer les conditions de vie des habitants de Ratmalana et de Moratuwa et de préserver l’écosystème côtier grâce au développement d’un système d’assainissement collectif. Estimé à 105 millions d’euros, dont 30 millions d’euros du gouvernement de Sri Lanka et un prêt concessionnel de 75 millions d’euros de l’Agence Française de Développement (AFD), le projet prévoit l’extension du réseau de collecte existant et l’optimisation de la capacité de traitement de la station d’épuration de Ratmalana.

Situées dans la banlieue sud de Colombo, les villes de Ratmalana (95 000 habitants) et de Moratuwa (167 000 habitants) disposent d’une station d’épuration (STEP) d’une capacité de 17.000 m³/jour, en fonctionnement depuis 2013.
Aujourd’hui, le volume d’eaux usées envoyées à la STEP de Ratmalana-Moratuwa ne représente que 20% de sa capacité de traitement. Le projet prévoit donc l’extension des réseaux de collecte afin de permettre à 45 000 habitants supplémentaires de bénéficier du service et à la station d’épuration d’être pleinement exploitée.
Le projet financera notamment la construction de 95 km de réseau de collecte, sept stations de pompage ainsi que la mise en place de boites de branchement devant permettre la connexion au réseau d’environ 11 000 ménages supplémentaires et de 580 établissements commerciaux et industriels. Le projet prévoit également le remplacement de certaines pompes au sein de la STEP existante pour optimiser son fonctionnement. Enfin, le projet comprend des campagnes d’information, d’éducation et de communication en vue de promouvoir l’assainissement collectif et de sensibiliser les bénéficiaires du projet aux pratiques d’hygiène.
L’horizon de conception du projet est 2040. Il sera mis en œuvre en six ans (études et travaux inclus) par la société nationale des eaux de Sri Lanka (le National Water Supply and Drainage Board, NWSDB) qui finalise actuellement les études détaillées avec l’appui des consultants recrutés sur le projet Sanitation and Hygiene Initiative for Towns (SHIFT) également financé par l’AFD.
L’AFD est devenu l’un des principaux bailleurs du secteur de l’assainissement à Sri Lanka avec une première convention de crédit signée pour le projet SHIFT en 2016 (76 millions d’euros), en cofinancement avec l’Union Européenne (5,7 millions d’euros), pour l’assainissement de la ville de Negombo et les études préliminaires visant la préparation d’un projet à Kelaniya, Peliyagoda, Galle et Unawatuna sous le nom de « Coastal Cities project ».

A Sri Lanka, où plus de 3 millions d’habitants vivent à moins d’un kilomètre du littoral mais où moins de 1% de la population est raccordée à un système de collecte et de traitement des eaux usées, le développement du secteur de l’assainissement est essentiel pour des raisons de santé publique, mais aussi économiques, sociales et environnementales. Le Gouvernement de Sri Lanka souhaite atteindre un taux de couverture du service de 7% d’ici à 2020 et a fait appel à l’AFD pour soutenir le développement de ce secteur nouveau pour le Sri Lanka et le NWSDB.

Afin de relever les défis de la préservation et du développement du potentiel de l’économie bleue sri lankaise, l’AFD accompagne les ambitions du gouvernement et finance les infrastructures d’assainissement nécessaires dans plusieurs villes côtières. En complément, l’AFD étudie également des projets de soutien au secteur du tourisme ainsi que le développement de ports de pêches aux meilleurs standards.

PNG - 1.5 Mo
Station d’épuration
JPEG - 293.8 ko
Rejet dans le milieu naturel d’eaux usées traitées

Dernière modification : 14/03/2019

Haut de page