L’aide française post-tsunami : mécanismes et bilan [en]

1. Mise en œuvre des prêts concessionnels destinés aux pays touchés par le tsunami

Suite au tsunami, la facilité de 300 M€ destinée aux pays touchés par le tsunami a été mise en œuvre, d’une part, par l’AFD et, d’autre part, par le ministère des finances dans le cadre de la procédure réserve pays émergents (RPE). Pour l’AFD, il s’agit d’une aide déliée, pour la RPE d’aide liée. Pour des informations détaillées sur l’utilisation de cette facilité, vous pouvez consulter le document « Contributions de la France au développement de Sri Lanka »

2. Une aide française « de qualité, pertinente, bien réalisée, durable et cohérente »

Suite au tsunami du 26 décembre 2004, la France s’est mobilisée pour faire face à la catastrophe. Des actions d’aide d’urgence, de reconstruction et de prévention des catastrophes ont été lancées très rapidement à Sri Lanka et aux Maldives, pour un total de 130 M€ d’aide, tout instrument confondu.
La France a soutenu plus d’une vingtaine de projets d’ONG dans le cadre de l’aide post-tsunami, dans des domaines complémentaires tels que l’eau, la pêche et l’agriculture, l’éducation et la formation professionnelle, les programmes de « cash for Work » et les moyens de subsistance, la santé, l’aide psychosociale, le logement et la gestion des catastrophes. 6,8 M€ ont été consacrés à Sri Lanka et 1 M€ aux Maldives.
Après l’évaluation précise des projets post-tsunami (DGCID, Aide Publique Française aux pays touchés par le tsunami du 26 décembre 2004, Rapport final, N° 95, Evaluations, 26 février 2007), la plupart de ces programmes se sont avérés de qualité, pertinents, avec de bons taux de réalisation, à caractère durable et cohérent. Des diagnostics trop rapides ont pu affecter la qualité et la durabilité de certains programmes. Par ailleurs, des complications administratives ont provoqué des délais dans la mise en œuvre de projets dans les secteurs de la construction et de la prévention des catastrophes.

Dernière modification : 23/07/2013

Haut de page