L’eau, c’est la vie ! Développer l’assainissement pour les habitants de Jaffna et soutenir l’économie [en]

L’Agence Française de Développement (AFD) a conduit une mission du 8 au 12 avril 2019 pour le projet d’assainissement de Jaffna (the Jaffna Sanitation Project, JSP). L’objectif principal de la mission était d’évaluer le projet en vue de sa présentation au Conseil d’Administration de l’AFD, prévue en septembre de cette année, pour décider de l’octroi d’un prêt concessionnel estimé à 123 millions d’euros.

Le projet vise à améliorer les conditions de vie des habitants de Jaffna, protéger l’environnement et soutenir les secteurs agricoles et touristiques via la construction d’un système d’assainissement. Le projet prévoit aussi le renforcement de la viabilité financière du secteur de l’eau et de l’assainissement à Sri Lanka, en soutenant le développement de la régulation des services de l’eau (qui couvre des thématiques telles que la tarification et la qualité de l’eau distribuée).

JPEGLes douves du fort de Jaffna

Jaffna est la capitale de la Province du Nord. L’économie de la péninsule de Jaffna a beaucoup souffert de la guerre civile, avec la destruction d’infrastructures, le manque de maintenance, la faiblesse des investissements, et la chute de ses principales activités économiques comme l’agriculture ou la pêche. L’alimentation en eau de la ville est particulièrement difficile, en raison de sa situation sur une presqu’île et de son climat aride pendant une bonne partie de l’année. Les eaux souterraines constituent la principale ressource mais sont largement polluées du fait de l’absence d’un système d’assainissement adapté. Par ailleurs, le système de distribution d’eau de l’agglomération est déficient et ne distribue que deux heures par jour une eau de mauvaise qualité à environ 20% de la population. Cela entraine des conséquences majeures sur la santé publique : les cas de dysenterie sont six fois plus fréquents dans le district de Jaffna que dans le reste de la province.

Dans ce contexte, l’AFD instruit actuellement le projet d’assainissement de Jaffna, qui fournira un système d’assainissement à la ville et profitera à environ 80 000 personnes, en tandem avec la Banque Asiatique de Développement qui soutient un projet qui permettra d’assurer une production d’eau de qualité et de la distribuer à 60 000 foyers d’ici 2021.

La société nationale de l’eau (National Water Supply and Drainage Board, NWSDB) sera chargée de mettre en œuvre les activités du projet d’assainissement de Jaffna. Le projet permettra à environ 20 000 foyers ainsi qu’aux écoles, aux universités, aux hôpitaux et aux centres de soins d’avoir accès au service d’assainissement. Le projet aidera également certains ménages à faible revenu à se raccorder au réseau d’assainissement. Les ménages de certaines zones non-couvertes par le réseau verront leurs installations d’assainissement améliorées.

JPEGTerrain qui pourra bénéficier de la réutilisation des eaux usées traitées

Estimé à 154 millions d’euros au total, le projet prévoit la construction d’une station de traitement des eaux usées d’une capacité de 13,300 m3/jour (soit l’équivalent de 3,5 piscines olympiques), environ 200km de réseau et 25 stations de pompage, le raccordement au réseau de tous les établissements situés sur la zone couverte par le projet, un système de distribution des eaux usées traitées sur les terres irriguées voisines, et un système d’élimination des eaux usées traitées excédentaires. Les premiers travaux devraient démarrer en 2021.

Afin de renforcer les effets positifs attendus, le projet prévoit également des campagnes d’information, d’éducation et de communication visant à promouvoir l’hygiène, ainsi que la formation d’agriculteurs à la réutilisation des eaux usées traitées à des fins d’irrigation. En outre, le personnel du NWSDB sera formé et appuyé au cours des premiers mois d’exploitation des infrastructures. Enfin, le projet permettra de développer des propositions pour la mise en œuvre du système de régulation des services de l’eau, qui vise à renforcer la viabilité financière du secteur de l’eau et de l’assainissement à Sri Lanka.
L’AFD a déposé une demande de subvention de 11,2 millions d’euros auprès de l’Union Européenne, dont le conseil d’administration devrait se prononcer en décembre de cette année.

A Sri Lanka, où plus de 3 millions d’habitants vivent à moins d’un kilomètre du littoral mais où moins de 1% de la population est raccordée à un système de collecte et de traitement des eaux usées, le développement du secteur de l’assainissement est essentiel pour des raisons de santé publique, mais aussi économiques, sociales et environnementales. Le Gouvernement de Sri Lanka souhaite atteindre un taux de couverture du service de 7% d’ici à 2020 et a fait appel à l’AFD pour soutenir le développement de ce secteur nouveau pour le Sri Lanka et le NWSDB.

Dernière modification : 16/05/2019

Haut de page