Les relations commerciales entre la France et Sri Lanka

Les relations commerciales entre la France et Sri Lanka

 

Le développement des relations économiques et commerciales entre Sri Lanka et la France est l’objectif du Service économique de l’Ambassade de France à Sri Lanka et aux Maldives. Sous l’égide du Ministère français de l’Économie et des Finances, le Service Economique collabore avec d’autres organisations telles que le SLFBC (Sri Lanka France Business Council) et les chambres de commerce locales.

 

Les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu une forte croissance au cours des années 2010-2011 et ont porté sur une large gamme de produits. Profitant de la bonne situation économique de Sri Lanka en 2011, les exportations françaises vers l’île ont augmenté de 73 % et ont atteint 220 M€. Cette croissance est principalement due à l’augmentation des exportations de matériel de transport, notamment dans le secteur aéronautique, qui représentent 52 % des marchandises françaises vendues à Sri Lanka. Les principales autres exportations françaises sont les machines industrielles et agricoles (13 %) et les produits de haute technologie (11 %).

 

Les exportations sri-lankaises vers la France ont enregistré une hausse de 6 % pour atteindre 197 M€. Elles sont principalement constituées de produits de confection (49 %), produits alimentaires (19 %) et produits à base de caoutchouc (12 %). Cette évolution a permis à la France d’enregistrer, pour la première fois dans nos relations bilatérales, un excédent commercial de 22 M€.
Selon les données de Sri Lanka, la France est le 12e client et le 21e fournisseur de ce pays.
Sri Lanka est en passe de devenir une des destinations favorites des touristes français avec une augmentation remarquable de plus de 50 % de leurs arrivées l’année dernière : avec près de 50 000 touristes, les Français se classent au quatrième rang des visiteurs étrangers de Sri Lanka.

 

La totalité des investissements français à Sri Lanka atteint environ 20 M€. Le plus notable d’entre eux est Noyon Lanka Limited, une joint-venture engagée en 2004 entre MAS Holdings et Noyon Dentelles de Calais. Les autres investissements français à Sri Lanka comprennent ceux de deux géants du ciment, Lafarge (Lafarge Suisse) et Ciment Français (groupe Ital Cimenti), dont les investissements s’élèvent à 10 M€.

 

En novembre 2011, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Rishad Bathiudeen, s’est rendu en visite officielle en France. Durant son séjour, il a rencontré son homologue et le président de la Chambre de Commerce de Paris qui a réuni autour d’eux des hommes d’affaires français pour un déjeuner de travail. À cette occasion, le ministre a rencontré plusieurs entreprises impliquées dans divers projets à Sri Lanka.

 

Afin de favoriser le développement des relations entre Sri Lanka et la France, le Service économique de Colombo a organisé une série de manifestations : en janvier dernier, le Chef du Service économique a organisé un déjeuner de travail à Paris pour présenter à des hommes d’affaires français des opportunités d’affaires à Sri Lanka. En février, une délégation de haut-niveau du secteur laitier, dirigée par l’ADEPTA (organisation française internationale en charge de la promotion de l’agriculture et des agro-industries) a effectuée une visite à Colombo et a eu des échanges fructueux avec des entrepreneurs locaux du secteur. En juin, un colloque sur l’efficacité énergétique dans le secteur de la construction, l’un des domaines les plus dynamiques de l’économie locale, a été un grand succès, avec la participation de sept entreprises françaises et de deux agences publiques françaises (AFD et l’ADEME).

Dernière modification : 20/07/2012

Haut de page