Témoignages des deux lauréates du concours LabCitoyen 2015

Le programme « LabCitoyen » rassemble chaque année des jeunes francophones autour du monde sur une thématique liée aux Droits de l’Homme. L’édition 2015 de « LabCitoyen » s’est déroulée du 5 au 15 juillet, à Paris, avec la participation de 81 jeunes âgés de 18 à 26 ans, de 53 nationalités différentes.

JPEG

La France étant le pays hôte et assurant la présidence de la Conférence des parties sur le changement climatique (COP21) cette année, le programme était spécialement consacré au thème :

« Les droits de l’homme face aux défis de l’environnement ».

Deux lauréates francophones, l’une représentant Sri Lanka, Sanduni Jayasinghe, et l’autre les Maldives, Aishath Shuaila Rasheed, ont été sélectionnées après de nombreuses épreuves, et ont profité d’un séjour de 10 jours en France, tous frais payés, offert par l’Institut français, la Maison des cultures du monde et l’ambassade de France à Sri Lanka et aux Maldives.

Retour sur leurs expériences :

JPEG

Temoignage de Sanduni Jayasinghe, lauréate LabCitoyen 2015 pour Sri Lanka

C’est avec énormément d’enthousiasme que j’ai assisté à cette édition de LabCitoyen, car au XXIe siècle, nous nous voyons confrontés à un grand nombre de problèmes environnementaux et si personne ne fait attention, l’eau, l’air et la terre de notre monde deviendront tellement sales et pollués qu’il ne nous sera plus possible de vivre !

Tout au long du séjour, il y avait les conférences sur des thématiques diverses liées aux répercussions de la dégradation de l’environnement sur la vie humaine, comme les changements climatiques, les migrations climatiques, la démocratie participative et les initiatives citoyennes pour y remédier. Ces conférences ont été très enrichissantes grâce aux échanges d’opinions entre les spécialistes auxquels nous avons assisté et aux échanges entre les participants qui ont évoqué leurs situations respectives à travers différents témoignages.

JPEG

Pour ajouter à ces conférences, le programme était composé de tables rondes, d’ateliers et de visites guidées. La sortie en forêt de Fontainebleau avec les guides de l’association Attitude Nature était à la fois amusante et éducative.

JPEG

Pour les travaux collectifs, nous étions (les 81 participants) répartis en huit groupes, selon nos préoccupations et nos spécialités. Un thème d’étude était affecté à chacun des groupes pour la réalisation de petits films afin de compléter le journal télévisé de LabCitoyen 2015. La thématique affectée à mon groupe était le droit concernant l’accès à l’eau. Notre tâche principale était donc d’aborder la grande différence entre le droit qui existe dans les textes juridiques et le droit qui est pratiqué dans la vie réelle concernant l’accès à l’eau potable et surtout de souligner la nécessite d’AGIR !!!

De plus, le programme LabCitoyen a été une opportunité de pratiquer la langue française et de découvrir la culture française. C’était aussi une opportunité de nouer des liens avec d’autres jeunes qui viennent de toutes parts du monde. Les promenades à pied qu’on a faites ensemble, les pique-niques dans des endroits magnifiques et les visites des splendeurs historiques de Paris resteront toujours gravés dans mon esprit. Je suis vraiment ravie d’avoir pu vivre cette expérience et je remercie de tout cœur l’Institut Français et l’Ambassade de France à Colombo de m’avoir donné cette opportunité unique.

JPEG

Témoignage d’Aishath Shuaila Rasheed, lauréate LabCitoyen 2015 pour les Maldives

Etant la lauréate de LabCitoyen 2015 pour les Maldives, j’étais honorée de représenter mon pays. Venant d’un pays composé d’îles qui vont être recouvertes par l’eau à la fin du siècle, c’était une grande opportunité pour moi de partager avec tout le monde certains des défis environnementaux auxquels les Maldives sont confrontés aujourd’hui.

JPEG

Notre séjour de 10 jours à Paris était composé de plusieurs séances, d’ateliers, de discussions et aussi de visites afin de découvrir la culture française.

Les sessions ont été menées par des experts dans divers domaines, y compris par un ethnologue, un anthropologue, des journalistes et des experts géographes. Les discussions ont beaucoup suscité la réflexion. Il y avait vraiment des informations intéressantes, principalement centrées autour de la question du changement climatique.

JPEG

La session la plus intéressante pour moi était celle sur les catastrophes naturelles, les territoires en voie de disparition et les migrations climatiques, car c’est un sujet très pertinent pour les Maldives et j’ai également eu l’occasion de donner un témoignage de la situation de mon pays au cours d’une présentation.

J’ai aussi beaucoup apprécié les ateliers, c’était une chance d’apprendre et d’échanger des points de vue avec des gens de partout dans le monde.

Dans l’ensemble, mon séjour à Paris a été une expérience inoubliable. J’ai appris beaucoup de choses sur les droits humains, le changement climatique et j’ai vraiment amélioré mon niveau de français ! Je suis revenue avec un réseau impressionnant de collègues amateurs de sujets liés à l’environnement, une quantité de beaux souvenirs (notamment de bons pique-niques dans le parc) et des amitiés durables.

Ce fut vraiment une expérience unique !

JPEG

Dernière modification : 25/08/2017

Haut de page